Zèbres confinés : enfermement ou libération ?

Malgré ce que l’on pourrait croire, il semblerait que vous, mes amis zèbres, n’ayez pas si mal vécu le confinement, du moins si j’en crois les témoignages que j’ai pu récolter. Dans la population zèbre, comme dans les autres troupeaux, il y a bien sûr de grandes différences situationnelles qui font que chacun a appréhendé cette période de manière spécifique, cependant quelques tendances communes se dessinent :

A mon rythme

Le confinement et le télétravail qui l’a accompagné a donné l’occasion à bon nombre d’entre vous d’organiser votre emploi du temps comme vous le souhaitiez. Cette liberté vous a permis d’être plus en phase avec l’horloge interne de votre cerveau qui vous rend plus efficace à certaines heures qu’à d’autres. Elle vous a également laissé la possibilité de travailler à votre rythme. Votre grande rapidité est parfois un problème lorsque vous êtes en entreprise : comment l’assumer sans complexer les autres ? comment meubler le temps restant quand toutes les missions ont été accomplies ? A l’abri des regards, vous avez pu enclencher votre turbo et vous octroyer des moments de temps libre pour satisfaire votre grande curiosité à votre guise.

Quitter les pensées

Le confinement a été pour beaucoup de personnes l’occasion de s’essayer à de nouveaux loisirs. Vous n’avez pas échappé à la tentation de devenir un apprenti cuisinier, de vous créer un jardin potager, de vous essayer au tricot ou à la peinture, de prendre des cours de yoga en ligne. Vous l’avez certainement fait de manière excessive et avec le perfectionnisme qui vous caractérise, mais ces activités vous ont donné l’occasion de vous échapper du siège de vos pensées. Elles vous ont permis d’aller visiter votre ressenti, d’habiter votre corps et de libérer votre instinct.

Ni trop ni trop peu

Travailler depuis chez soi, c’est également échapper aux nombreuses sollicitations des collègues. Cela vous évite de devoir masquer votre ennui face aux discussions sur la pluie et le beau temps autour de la machine à café. Et que dire du soulagement d’avoir échappé au repas d’entreprise de fin d’année. Si en tant que zèbre vous êtes plutôt sociable, vous préférez les petits comités aux grands groupes dans lequel vous vous épuisez. A la place, vous avez pu organiser des échanges avec des personnes choisies, à des moments opportuns pour vous et dans l’espace sécurisé de votre appartement.

Se reconnecter à soi

Vous aimez vous octroyer des moments de calme pour vous réfugier dans votre bulle, en dehors de tout stimuli parasites. Se retrouver seul est agréable mais la solitude est pesante. En cette période de confinement, être seul ne signifiait plus ne pas être sollicité par les autres ou prendre le risque qu’ils s’amusent sans nous, c’est donc sereinement que vous avez pu apprécier ce calme. Ces moments ont souvent été une occasion de vous reconnecter à vous, à vos envies, à vos besoins …. Protégée, à l’abri des regards, débarrassé de ce souci constant de s’adapter aux exigences externes, votre petite flamme intérieure a pu briller plus librement. Pour certains d’entre vous cela a été l’occasion de prendre du recul et de jauger en quoi votre situation professionnelle actuelle vous satisfaisait ou au contraire était source de frustration. Que de nouvelles vocations ont vu le jour, que d’étoiles enfin rallumées !

 

 

 

 

 

Related Posts

3 Responses
  1. Ouaip, c’est top le confinement ! 🙂 Pourquoi tant de monde me regarde avec les yeux ronds quand je dis que ce n’était pas si mal ? Apparemment, c’est encore un truc de zèbre, hihi.

    1. Bravo d’avoir osé le dire publiquement ! J’ai reçu beaucoup de témoignages me confirmant que “ce n’était pas si mal” pour beaucoup de zèbres, mais le regard des autres semble pesant, surtout en cette période où chacun se permet de juger sans cesse ce qui est juste ou pas de faire, dire, penser,…

  2. Delphine

    Moi aussi une grande partie du confinement m’a plu mais le bémol c’est de concilier tout cela avec des enfants….le dernier point sur le temps pour soi est dur, très dur mais je veux garder une partie de cet équilibre pour après assurément !
    Et aussi merci de ce blog et des articles et ressources, plus je lis et plus je comprends enfin et je ressens un soulagement immense !!

Leave a Reply